Quelles sont les bonnes pratiques de netlinking ?



Le netlinking est un véritable pilier du SEO. Sans cette stratégie, aucun site n’atteindra forcément la première page de Google avant des mois. Or, il s’agit d’un long processus qui exige de la bonne praticité et des techniques efficaces et adaptées aux objectifs d’une entreprise ou d’une marque. Mais quelles sont les bonnes pratiques de netlinking ? Suivez nos conseils. 

L’intérêt de faire du netlinking 

Source image : pixabay

Le netlinking constitue un atout majeur pour un site web. Il s’agit de l’ensemble de toutes les stratégies permettant de : 

  • Créer et obtenir des backlinks.
  • Améliorer la popularité d’un site web.
  • Gagner en crédibilité sur le moteur de recherche et dans les autres sites.
  • Améliorer le positionnement d’un site internet.

La tâche n’est certainement pas simple pour la plupart des référenceurs. Encore faut-il dresser une bonne stratégie de netlinking. Cette pratique ne s’improvise pas. Le but est d’ailleurs de : 

  • Acquérir des backlinks de qualité.
  • Multiplier le nombre de liens hypertextes.
  • Gagner en visibilité.

Le principe du netlinking est simple : on doit obtenir des liens entrains dirigeants vers son site internet, et ce, depuis un ou plusieurs sites internet. 

Le netlinking doit être placé au cœur de ses priorités en référencement naturel. Lorsqu’on fait du netlinking, il faut tenir compte de : 

  • La qualité des sources des liens.
  • La quantité des liens.
  • L’optimisation des ancres de texte.
  • La diversité des sources de liens.

 

Mais il en existe d’autres éléments à considérer pour que sa stratégie netlinking soit adaptée à son activité et à ses principaux objectifs.

Nous allons voir tout cela en détail. 

Les bonnes pratiques de netlinking : diversifier les sources de liens

Il s’agit d’une bonne pratique qui fonctionne toujours en netlinking. Il est important de diversifier les sources de liens et même de sélectionner les sources qui ont un impact très fort sur la visibilité de son site internet. 

Il est alors conseillé de ne pas obtenir tous les liens en provenance d’un seul et même site internet. Il faut : 

  • Varier les sources des liens.
  • Varier la typologie des liens.

On peut donc utiliser des backlinks qui proviennent des sites du genre : 

  • Les sites clients.
  • Les sites partenaires.
  • Les communautés de presse.
  • Les annuaires.
  • Les forums.
  • Les réseaux sociaux.
  • Les blogs.

Outre cela, la qualité des sources peut aussi avoir un impact. D’où l’intérêt de bien varier la typologie des sites sources. Pour ce faire, il est indispensable de respecter quelques règles : 

  • Sélectionner les sites ayant la même thématique que son activité.
  • La thématique des sites sources doit générer du trafic.
  • Les pages sources doivent obtenir la confiance de Google.

Il est possible d’ailleurs d’évaluer la qualité d’un site au moyen de plusieurs indicateurs pour ne citer que : 

  • Le Page Rank.
  • Le Trust Flow.

Les bonnes pratiques de netlinking : veiller à la bonne qualité du lien

Le lien en lui-même doit être de qualité. De ce fait, on doit veiller à :

  • L’emplacement du lien dans une page.
  • L’ancre de texte.

Les liens doivent être de qualité et doivent être insérés naturellement dans un contenu. 

Les bonnes pratiques de netlinking : éviter la suroptimisation des ancres

La suroptimisation des ancres peut avoir un impact néfaste sur le référencement naturel. Il faut alors que l’ancre de texte corresponde bien au titre du lien. Mais on doit éviter :

  • L’usage de la même ancre.
  • Mettre le mot clé principal en ancre de texte.

Ce sont des pratiques considérées comme mauvaises pour Google. On parle alors de sur optimisation. Il est conseillé de : 

  • Utiliser des ancres optimisées avec des mots clés principaux.
  • Utiliser des ancres naturelles.

Enfin, il existe d’autres bonnes pratiques de netlinking, mais l’idée est de :

  • Éviter de multiplier les liens pour un même nom de domaine.
  • Éviter de créer le même nombre de backlinks de façon périodique.
  • Éviter les pics de liens entrants répétitifs.

Source image à la une : pixabay